Le forum du filage

le forum du filage
Cardage, teinture et filage de la laine - Fil RSS

Vous n'êtes pas identifié.

#1 06-02-2018 16:39:36

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

le voyage d'une fibre de la bête au pull

Depuis longtemps, lors des marchés j'aimerais sensibiliser les intéressés entre autres aux km parcourus du mouton au pull mérinos ou cachemire acheté au super marché. Et en comparaison les km parcourus par une fibre locale travaillée pas trop loin ou une fibre exotique travaillée pas trop loin.

La tonte
Le stockage
Le lavage
Le cardage-peignage
La teinture
Le filage
Le tricot
La commercialisation
La vente

Savez-vous où je peux trouver des infos fiables?

Hors ligne

 

#2 08-02-2018 15:22:22

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Pas d'inspiration?
Je ne trouve pas grand chose de mon côté juste cet article


J'ai entendu quelque part que des toisons européennes étaient lavées en Afrique du Sud, mais je ne trouve pas de traces.

Hors ligne

 

#3 08-02-2018 16:01:24

Ygaëlle
Membre
Lieu: Lahage (Tintigny), Belgique
Date d'inscription: 09-01-2011
Messages: 2470
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Marie-Claire, je veux bien t'envoyer mon document de formation si tu m'envoies ton adresse mail à ygaelle@laines.be

Hors ligne

 

#4 08-02-2018 18:06:49

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Ygaelle, tu es un amour
Mais je ne veux pas abuser si c'est ton travail et ton gagne-pain
Je ne l'utiliserais pas lucrativement, mais pour informer et sensibiliser.

Hors ligne

 

#5 08-02-2018 19:45:44

Chantal
Membre
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 23-01-2014
Messages: 4036

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Il y a ce reportage
https://www.francetvinfo.fr/economie/a- … 03999.html

Il y a des infos mais éparses si tu ajoutes "Chine" à ta recherche.

Hors ligne

 

#6 08-02-2018 19:53:16

Chantal
Membre
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 23-01-2014
Messages: 4036

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

« La plus grande partie des laines utilisées dans les vêtements est produite en Australie ou en Nouvelle-Zélande, lavée et transformée en fil en Chine, et parfois tissée ou tricotée en Europe dans les rares usines qui ont résisté », illustre Marie-Thérèse Chaupin.

Source : https://www.bastamag.net/Face-aux-deloc … pour-faire

Hors ligne

 

#7 08-02-2018 22:21:30

Ygaëlle
Membre
Lieu: Lahage (Tintigny), Belgique
Date d'inscription: 09-01-2011
Messages: 2470
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Ne t'inquiète pas, Marie-Claire, mon emploi, c'est la Filière laine. Une association qui a en partie des missions de sensibilisation et formation.

Hors ligne

 

#8 08-02-2018 22:35:32

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Merci beaucoup Chantal et Ygaelle, ça va me permettre d'avancer dans ce jeu de piste

Hors ligne

 

#9 14-02-2018 22:28:44

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Dans mes recherches j'ai trouvé une étude sur la filière laine en France et vu la chose suivante

La France est le premier producteur mondial de laine lavée à dos, c'est à dire issue du délainage enzymatique
des peaux lainées
importés de I'hémisphère sud. L'industrie du peignage est très puissante, la seconde au monde, et spécialisée dans le peignage
des laines fines importées d'Australie (120 000 t/an de laine brute). Mais cette production de laine peignée est majoritairement

exportee, ce qui fait de notre pays le premier exportateur mondial de rubans de laine peignée.
texte intégral ici


J'ai cru à un canular, mais quand j'ai vu la date : 1993, j'ai réalisé que ça a très fortement périclité en 25 ans
Elles sont où ces "puissantes" usines de peignage, dans le Nord où elles ont fermé les unes après les autres?

Dernière modification par marie-claire (14-02-2018 22:29:34)

Hors ligne

 

#10 15-02-2018 07:10:43

Sandrine Tricofolk
Administrateur
Lieu: Lorraine, France
Date d'inscription: 18-11-2005
Messages: 26725
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Oui, dans le Nord. Je ne me souviens plus du nom d'une des dernières qui a fermé il me semble fin des années 90.

Hors ligne

 

#11 15-02-2018 09:08:24

Ygaëlle
Membre
Lieu: Lahage (Tintigny), Belgique
Date d'inscription: 09-01-2011
Messages: 2470
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Heureusement, il en reste une, dans le Nord, l'entreprise Dumortier.
Le dernier ou un des tous derniers peignages de France

Hors ligne

 

#12 15-02-2018 11:28:02

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

En faisant mes recherches j'ai vu qu'il en restait deux en Allemagne dont une à Brême. Ensuite le filage du côté de Köln et le tricot à Oldenbourg
La laine viendrait d'Australie via Hambourg. Je ne sais pas si toute la laine peignée reste en Allemagne

Ygaelle, sais-tu où vont les rubans de laine à la sortie du peignage?

Hors ligne

 

#13 15-02-2018 11:51:04

Ygaëlle
Membre
Lieu: Lahage (Tintigny), Belgique
Date d'inscription: 09-01-2011
Messages: 2470
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Les rubans peignés vont dans les filatures de fil peigné. Il en reste très peu en France. Mais Bergère de France, par exemple, file du ruban qui a été peigné chez Dumortier. (pas que de la laine, évidemment).
Il y a une filature de peigné aussi en Suisse : Flasa.
Et plusieurs dans le nord de l'italie, région de Biella.

A priori, les rubans peignés en Europe y restent. C'est une déduction de ma part, mais logique.
La laine part d'Australie pour être lavée et parfois teinte en Asie (Chine principalement). Ensuite elle est soit transformée en Asie en fils et produits finis (toute grosse majorité), soit (en toute petite partie) envoyée en Europe sous forme de balles pressées pour être transformée en ruban. Le cout du peignage européen étant beaucoup plus élevé que le prix du peignage chinois, je ne vois vraiment pas pourquoi une laine arrivée en Europe lavée depuis l'Asie retournerait en Asie une fois peignée...
La laine qui arrive "ici" sert à mon sens à alimenter les filatures européennes qui restent et qui qui utilisent de laine soit à 100% soit (le plus souvent) en mélange avec d'autres fibres.

Hors ligne

 

#14 15-02-2018 13:05:23

Sandrine Tricofolk
Administrateur
Lieu: Lorraine, France
Date d'inscription: 18-11-2005
Messages: 26725
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Surtout qu'il y a un détail qu'on oublie souvent avec l'Asie : si la main d’œuvre ne coûte rien, les frais de port et les taxes diverses font qu'au bout du compte le produit revient aussi cher qu'il soit importé de Chine ou fabriqué en Europe.

Hors ligne

 

#15 15-02-2018 16:28:18

Ygaëlle
Membre
Lieu: Lahage (Tintigny), Belgique
Date d'inscription: 09-01-2011
Messages: 2470
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Il y a sans doute des taxes, mais j'ai l'impression qu'il y en a peu, et les fameux traités de "libre-échange" vont encore les diminuer.
Ce qui joue aussi, c'est le prix du transport, largement sous-estimé pour l'instant.
Le prix d'un transport entre la Moselle et Verviers (Belgique, côté Est de la France) est PLUS cher qu'un transport entre la Moselle et Shangai !!
Et comme les bateaux qui nous apportent des millions de tonnes de produits made in China (ou made in PRC) doivent repartir lestés, et bien ils emportent nos matières premières : laine, pierre, bois, etc.

Hors ligne

 

#16 15-02-2018 19:22:32

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Et de plus en plus de matière première agricole issue des milliers d'hectares que les grands trusts agro-alimentaires chinois achètent en France et aspergent généreusement de saloperies. En Belgique je ne sais pas.

Hors ligne

 

#17 15-02-2018 22:38:45

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Correction

L'usine de peignage de Breme existait en 2009 et n'existe plus, revenait trop cher....

Hors ligne

 

#18 16-02-2018 01:29:48

Joce1000
Membre
Date d'inscription: 28-06-2007
Messages: 690

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

marie-claire a écrit:

Et de plus en plus de matière première agricole issue des milliers d'hectares que les grands trusts agro-alimentaires chinois achètent en France et aspergent généreusement de saloperies. En Belgique je ne sais pas.

Non seulement du côté de l'Europe,  mais cela se produit aussi au Canada.

Hors ligne

 

#19 16-02-2018 07:42:41

Ygaëlle
Membre
Lieu: Lahage (Tintigny), Belgique
Date d'inscription: 09-01-2011
Messages: 2470
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Cela se produit partout dans le monde...
Avant hier j'avais la chance de parler avec deux petits artisans peruviens d'une association de commerce équitable. Ils expliquaient entre autres comment les chinois raflaient toute leur fibre d'alpaga.
Et en Afrique, l'achat des terres et leur épuisement par des cultures intensives est à un niveau très élevé déjà depuis pas mal d'années, favorisés par le fait que les gens n'ont pas de titre de propriété.

Ça me fait bien "rigoler" toutes ces missions économiques du gouvernement avec/pour/en Chine pour soit disant développer notre économie.

Arrêtons d'acheter...
Et luttons contre le CETA, et autres traités de libre échange.

Hors ligne

 

#20 16-02-2018 09:02:52

taty
Membre
Lieu: Nivelles, Belgique
Date d'inscription: 28-09-2014
Messages: 1631
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Quel fil intéressant! Ygaelle aurais tu un texte qui reprend toutes ces infos? Que je pourrais pointer via mon blog? Ma "mission": attirer les novices vers le mouvement écolo en manipulant les matières (cuisine ou fibres)... mais parfois la théorie est aussi utile, pour bien caler les intentions.


métier: Harp de Kromski avec peignes variables & Jane de Louet (8 cadres); rouet: Julia de Louet et e-spinner d'Ashford; fuseau turc et fuseau Louet; cardes à main; crochet: tunisien; couture: machine et surjeteuse - tout cela huilé par une curiosité sans fin - blogs: www.slow-dye.fr et www.aufildelautre.fr

Hors ligne

 

#21 16-02-2018 10:01:21

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Ygaëlle a écrit:

Arrêtons d'acheter...
Et luttons contre le CETA, et autres traités de libre échange.

Tout à fait d'accord Ygaelle

Mais ce qui me désole, c'est que les tuyaux de notre chauffe eau solaire les lampes solaires, les lampes de poche mécaniques viennent de Chine. On n'en fabrique  pas ailleurs hélas pour l'instant.

Et il n'y a pas que la Chine, doublement hélas

Hors ligne

 

#22 16-02-2018 10:19:21

soleil
Membre
Lieu: touraine
Date d'inscription: 17-05-2007
Messages: 4101
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

au petit Gie dans lequel j'étais membre autrefois nous faisions peigner notre mohair chez "Dumortier "smile

Hors ligne

 

#23 16-02-2018 10:29:37

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Hors ligne

 

#24 16-02-2018 11:24:51

Sandrine Tricofolk
Administrateur
Lieu: Lorraine, France
Date d'inscription: 18-11-2005
Messages: 26725
Site web

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

Le problème qu'on a avec la Chine et l'Asie c'est surtout qu'on a fermé nos usines européennes, avec l'accord des politiques ! C'est même pas une question de rentabilité, c'est philosophique. Les secteurs primaires et secondaires c'est pas propre donc on refile le bébé à l'Asie. Peu importe l'aspect énergivore de cette façon de faire, du moment qu'on pollue pas en Europe tout va bien.
Donc oui, d'accord avec vous pour les habitudes de consommation à revoir.

Hors ligne

 

#25 16-02-2018 13:05:48

marie-claire
Membre
Lieu: Sarthe
Date d'inscription: 14-02-2006
Messages: 7634

Re: le voyage d'une fibre de la bête au pull

En fait les Chinois en achetant et polluant les terres d'ici font ce que nous avons fait dans l'autre sens : "déménager" là bas les usines qui déménagent aussi les sources de pollution.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par fluxbb.fr